Vous êtes ici : Accueil > La vie de l’école > Eco Parlement des jeunes - Acte 2 > L’Eco Parlement des Jeunes - Acte 2
Publié : 23 juin 2010

L’Eco Parlement des Jeunes - Acte 2

Après avoir travaillé tous ensemble sur le projet de l’Eco Parlement des Jeunes en 2008-2009, certains enfants de l’école Benjamin Rabier (les CE2-CM1) ont continué à s’intéresser au problème des déchets en 2009-2010 à travers un "Eco Parlement des Jeunes acte 2" (EPJ 2).

Ce projet consistait à participer à la création (rédaction et illustration) d’une série de panneaux appartenant à une grande exposition sur le thème des déchets : l’histoire des déchets, pourquoi trier ?, les modes de traitement des déchets et les éco-gestes.

En même temps que trois autres classes (les CM2 de Paul Langevin 1 à Villiers le Bel, les CE2-CM2 de Raoul Riet à Ecouen, les 6ème de Victor Hugo à Sarcelles) qui travaillaient chacune sur un thème différent, les élèves du CE2-CM1 de Benjamin Rabier ont fait des recherches sur le thème "Pourquoi trier ?".

Nous avons visité le SIGIDURS. Nous avons vu l’incinérateur des déchets, la déchèterie, mais nous n’avons pas vu le centre de tri qui était en travaux.

Nous avons reçu la visite de Bertrand Lecorps de l’association La Case et Emilie Rouillon du SIGIDURS pour des animations sur les familles de déchets, les gestes de tri, les modes de traitement, etc.

Nous avons aussi accueilli un réalisateur , Mr Hung, qui suivait le projet afin de fabriquer une vidéo présentant le travail des enfants tout au long du projet. Nous en avons profité pour lui poser des questions sur son métier.

Nous avons reçu une infographiste, Leïla, qui est une professionnelle de la communication par les images. Elle nous a donné des conseils pour illustrer et commenter notre thème du tri des déchets. Nous avons expliqué sur nos affiches que trier permet d’économiser les ressources naturelles. Nous lui avons aussi posé des questions sur son métier.

Plus tard, ils sont tous revenus afin de nous présenter une maquette de l’exposition. Nous avons corrigé quelques détails (des flèches, des pointillés, des fautes d’orthographes,...). Ensuite, les vrais panneaux ont été fabriqués pour l’inauguration du 22 juin 2010 à la salle Simone Signoret d’Ecouen.